Sites partenaires
 

titre_rubrique

Le Pays Vitryat

Le Triangle

Sur les rives de Champagne et de Lorraine, Vitry-le-François, Bar-le-Duc, Saint-Dizier, le lac du Der et leurs environs constituent un bassin de vie interrégional appelé le Triangle.
Ces quatre territoires forment une mosaïque touristique alliant nature, patrimoine culturel et évasion... qui vous enchantera.

Comité de Promotion et de Développement du Triangle
53, rue du Président Carnot
52100 Saint-Dizier
tél : 03.25.56.63.64
fax : 03.25.56.63.92
Site Web


Le lac du Der

Plus grand lac artificiel d'Europe, ce site est fait pour tous les amoureux de nature et de sports nautiques. Le lac du Der réjouira petits et grands avec ses activités nautiques (voile, motonautisme, station nautique de Giffaumont-Champaubert...), de découverte de la nature (Maison de l'Oiseau et du Poisson, Haras National de Montier en Der, Musée Agricole, nombreux sites de pêche...).

Pour tous renseignements :

Office de Tourisme Lac du Der Chantecoq
Maison du Lac - 51290 Giffaumont - Champaubert
tél : 03.26.72.62.80 - fax : 03.26.72.64.69
Email - www.lacduder.com


La Pays Vitryat par monts...

Le Mont de Fourches à Vitry-en-Perthois, belvédère vitryat, point le plus élevé des collines qui surplombent la Saulx, est ainsi appelé à cause des fourches patibulaires qui y furent érigées par les premiers Comtes de Vitry, en marque de haute justice (208 mètres).
Autre témoin de l'histoire de la région, Le Mont Morêt, au sud-ouest de Vitry, fut le lieu d'âpres combats dans les premiers jours de septembre 1914, lors de la Bataille de la Marne. Un monument y commémore le sacrifice des combattants (156 mètres).

... et par vaux

Au nord-ouest de Vitry-le-François, s'arrêter sur le Pont-Canal. Cet ouvrage permet au canal latéral à la Marne de franchir la Saulx, rivière dont le confluent avec la Marne est tout proche. établi vers 600 avant J-C sur la falaise crayeuse qui surplombe le canal, non loin d'un méandre de la Marne, le Camp des Louvières (Camp refuge celtique disparu) surveillait à cette époque l'important passage de bateliers sur les deux rivières.

Appellation contrôlée

La zone viticole du Champagne, déterminée par la nature d'un sous-sol crayeux spécifique, est officiellement délimitée par la loi française : elle couvre 34 000 ha dont plus de 30 000 sont plantés en vigne.
Elle comprend 300 villages ou crus différents ayant chacun leurs caractéristiques propres. Au-delà des limites d'appellation de cette région, on ne peut pas faire de Champagne.

Au royaume des moulins

Moulin de l'Aître, moulin de la Folie..., Saint-Amand-sur-Fion regorge du fleuron de ce qu'on appelle le petit patrimoine.
Celui de l'Hôpité a été vendu par un seigneur partant pour la croisade en 1189 aux frères hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, d'où son nom.
Le moulin du Ruet, situé très près de Coulvany, était la propriété des chanoines de Châlons et avait fait l'objet d'une transaction à leur profit dès 1261. Détruit à la fin de la Guerre de Cent ans, il fut rétabli au XVIe siècle puis converti en huilerie dont les presses hydrauliques étaient encore en place en 1940. Ce moulin porte le nom du lieu-dit près duquel il est assis et dont la signification régulière Ruet diminutif de Ru (ruisseau) ne paraît guère convenir, la topographie des lieux ne laissant guère apercevoir la possibilité d'existence ancienne d'un petit cours d'eau en cet endroit précis.

Saint-Amand-sur-Fion

Saint-Amand-sur-Fion, avec sa rivière, ses moulins, ses lavoirs, ses sentes, ses sources, ses maisons champenoises à colombage constitue une étape de charme incontournable. "La Merveille", l'église de Saint-Amand (CMH) a été construite de 1138 à 1147. Seuls, deux portails, une tour renfermant un escalier à vis et certaines parties de la nef attestent de l'époque romane. Elle a, en effet, été reconstruite en craie blanche au XIIIe siècle dans le style gothique. Son porche s'apparente à un cloître.
Insolite : à 5 km de Saint-Amand-sur-Fion, un petit hameau se nomme "La Cense des Près". Cense indique une terre affranchie autrefois par le seigneur de l'endroit. Une terre qui aujourd'hui accueille un élevage d'autruches pour la viande !

L'Abbaye de Trois-Fontaines

Havre de paix, l'Abbaye de Trois-Fontaines a été fondée en 1118 par Saint-Bernard de Clairvaux. Du XIIe siècle, il ne reste que les ruines de l'église abbatiale. Architecture cistercienne embellie au XVIIIe, l'abbaye fut reconstruite en 1741. Promenade romantique assurée pour qui sait passer le grand portail à balustrades, la cour d'honneur, la galerie aux 10 arcades et flâner dans le parc agrémenté d'arbres d'essences rares protégeant fontaines et statues.
A l'intérieur du bâtiment du XVIIIe siècle, autre lieu de curiosités, le Musée du Vélo expose des vélos de la draisienne à nos jours.

Jardin Bourbacane de Vitry-en-Perthois

Dans une atmosphère bucolique où se mélangent le charme d'un jardin d'antan et celui d'un jardin d'aujourd'hui avec une vocation botanique grâce à plus de 250 références, le Teck contemporain et les jarres vietnamiennes côtoient les allées de tommettes bordées de buis.

Ponthion

Au nord-est de Vitry, c'est le lieu de l'entrevue en 754 entre le pape Etienne II et Pépin le Bref, qui fut à l'origine de la création des Etats Pontificaux.

Musées et collections

Heiltz-le-Maurupt, le musée du Folklore et d'Histoire locale de la Chée présente des outillages agricoles et ménagers, des reconstitutions de la vie agricole, artisanale et domestique du XIXe siècle aux années 1950.

Pargny-sur-Saulx, le musée de la Tuile et de la Terre cuite remonte l'histoire de la tégule romaine à la tuile mécanique.

Saint-Amand-sur-Fion, découvrez la collection de voitures à cheval du XIXe.
Site créé et géré par le service communication de Vitry-le-François - Mentions légales